Marie-Joseph Dufraisse (Cher 1798-1801)

 

 

Michel-Joseph Dufraisse est né à Clermont-Ferrand le mort le .

Michel-Joseph Dufraisse est membre de l'Ordre des Jésuites à l'université d'Orange lors de la suppression de la Compagnie de Jésus. Il est ensuite chargé de la paroisse de Vernines en 1781.

Lors de la Révolution, il prête le serment civique et devient vicaire épiscopal de l'évêque constitutionnel du diocèse du Puy-de-Dôme. Il est arrêté pendant la Terreur et libéré au début de 1795.

L'évêque constitutionnel du diocèse du Cher ayant apostasié et s'étant marié pendant la Terreur, il est désigné pour le remplacer, il est sacré à Paris le . Il préside un concile provinciale à Bourges et participe au Concile national de Paris en 1801. Là il s'inquiète curieusement de la nullité de son serment de ne pas accepter de dignité ecclésiastique prononcé lors de son admission dans l'Ordre des Jésuites. Après le Concordat de 1801, il se démet en octobre. Malade, il refuse de se rétracter et meurt non réconcilié le .

 

Source : Wikipédia