Chapelle du Sacré Cœur

ou Chapelle d'Estampes ou Chapelle du Duc Jean

 

Dans cette chapelle se trouve actuellement le St Sacrement. Il est donc demandé aux visiteurs de respecter ce lieu de prière et de s'abstenir de pénétrer pour prendre des photos.

 

C'est la plus grande des chapelles latérales et la première à être construite entre deux contreforts. Commencée vers 1369 par le Duc Jean de Berry et terminée vers 1425 par son protégé Robinet d'Estampes (conseiller et chambellan du roi Charles VI). Sur l'arc d'entrée une guirlande de vigne avec salamandres et escargots. Dédiée au Sacré Cœur depuis 1817, cette chapelle abrite deux tapisseries des Gobelins du XIXe siècle d'après les cartons de Raphaël conservés actuellement au "Victoria and Albert Museum" de Londres. Elles ont été données par l'État au Cardinal Dupont en 1845. Les cartons de Raphaël, au nombre de dix à l'origine ( il en reste sept) et représentant des scènes des Actes des Apôtres étaient destinés à la décoration de la Chapelle Sixtine du Vatican. Ils ont été utilisés une cinquantaine de fois au cours des siècles et j'ai pu admirer trois tapisseries du XVIIe issues de ces cartons dans le Palazzo Ducale de Mentoue (voir photos). Les deux tapisseries de la chapelle représentent, à gauche le mensonge d'Ananias et de Saphira (Actes V, 1-11) et à droite St Pierre et St Jean guérissant le boiteux à la sortie du Temple (Actes III, 1-10). Ces tapisseries ont été restaurées au début des années 2000 et réinstallées en avril 2012.

Les vitraux de gauche et de droite viennent de la Ste Chapelle du Duc Jean et datent du tout début du XVe siècle. Il ont échappé à l'ouragan qui a détruit le panneau du milieu en 1843. Le maître verrier Thévenot a refait en 1850 le vitrail central que l'on voit actuellement représentant l'agonie du Christ au Jardin des Oliviers. Ce vitrail, jugé sans doute de mauvais gout, n'avait pas été remonté après la seconde guerre mondiale. Redécouvert il y a quelques années, il a été restauré et remis en place en 2011.

Le retable du XIXe siècle représentant "les misères de l'humanité accourant au Sacré Cœur" est dû à Jules Dumoutet. L'auteur s'est représenté tenant le ciseau et le marteau à la main. A gauche, Ste Jeanne de France et à droite Ste Solange.

 


Bibliographie

 

Mme Anne-Isabelle Berchon : "La chapelle du Sacré-Cœur de Jésus" - Patrimoines en région Centre-Val de Loire - Cathédrale de Bourges (2017) - Pages 269 à 291.


Documents à consulter ou à télécharger

Télécharger
Ce que dit A. des Méloizes entre 1891 et 1897
Sacré Coeur.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Télécharger
Les anciens vitraux du XVe siècle de la chapelle d'Étampes
Guy Dessenne
Les anciens vitraux.docx
Document Microsoft Word 15.3 KB
Télécharger
Robert Gauchery - Les Vitraux de la Chapelle d'Étampes
Paru dans le XLVe volume des Mémoires des Antiquaires du Centre (1931-1933)
Vitraux Chapelle d'Étampes.pdf
Document Adobe Acrobat 720.1 KB
Télécharger
Jean Jenny - Note sur une inscription ancienne de la Cathédrale de Bourges
Union des Sociétés Savantes de Bourges - 1961 & 1962 Volume IX
Inscription ancienne.docx
Document Microsoft Word 3.8 MB
Télécharger
Guy Dessenne - Héraldique
Blasons présents dans la chapelle du Sacré-Cœur
Chapelle du SacréCœur.docx
Document Microsoft Word 1.3 MB